La campagne RESPECTS

Le film « Réfugiés  » 

Crédit photo : Matthieu Tribes

Peu importe ce qui nous fait fuir.
Le feu : la guerre, les attentats, la famine, les catastrophes naturelles, toute forme de rupture qui oblige à partir dans un réflexe de survie. Être en exil, c’est être dans un parcours de survie.

Il faut fuir, tout de suite, sans rien emporter de ce qui fut notre vie jusqu’alors, peu importe vers où.
Les murs : ces frontières que l’Europe érige toujours plus haut au mépris des belles valeurs dont elle se targue et au nom desquelles elle fait la leçon (et parfois la guerre) aux autres. Les murs, c’est cette attitude criminelle et funeste qui interdit à des humains de s’en sortir, si coûteuse en vies humaines. C’est le sombre message de mépris envoyé au monde entier : finalement, nous n’avons que faire de vos problèmes (même si souvent nous en sommes en partie responsables).

Venu à la rencontre de certains réfugiés et des acteurs de terrain qui agissent autour des campements de rue de Paris, le réalisateur Matthieu Tribes a voulu mettre en image l’allégorie de cette tragédie : la fermeture des frontières tue aussi sûrement que les catastrophes qui ont fait fuir les personnes exilées. De l’autre côté de ces murs, que la vox populi ou les politiques actuelles érigent en forteresses, des familles entières sont prisent entre le marteau et  l’enclume : fuir et vivre comme un paria ou rester et risquer la mort.
Et si demain c’était nous ? Protégerons-nous plutôt les humains ou les frontières ?

La campagne RESPECTS, c’est un film, une pétition et des mobilisations en faveur d’un véritable accueil des personnes exilées.

Elle s’appuie sur le film Refugiés mettant en scène Marina Foïs et Mathieu Kassovitz pour alerter le grand public sur les conséquences meurtrières de la fermeture des frontières qui empêchent les personnes fuyant la guerre, la misère, les catastrophes naturelles et autres d’avoir une chance de sauver leur vie en Europe.

Origine du projet

De nombreux collectifs solidaires se sont formés depuis deux ans en France afin d’améliorer l’accueil calamiteux réservé par les autorités aux personnes exilées, et de faire valoir leurs droits. Aujourd’hui ils se rassemblent au sein du Collectif pour une Nation-Refuge afin de rendre visible cette société de l’accueil et de l’égalité des droits qui existe déjà aujourdhui en France. L’opinion publique, c’est nous !

A quoi serviront vos dons ?

Si vous souhaitez les soutenir, vous pouvez faire un don en envoyant un e-mail à en vous rendant sur cette page

Tout l’argent collecté dans le cadre de cette campagne ira soutenir en priorité les actions menées quotidiennement sur le terrain avec et pour les personnes exilées, par les petits collectifs de terrain en province qui ont moins facilement accès aux collectes. Tout l’argent ira soutenir des actions en faveur de personnes exilées : distributions alimentaires, produits d’hygiène, nuits d’hôtel pour les familles avec jeunes enfants, téléphones et cartes lyca, frais d’avocats…

Notre équipe

La liste des Collectifs membres du CNR est disponible sur www.c-n-r.org

La pétition

Ainsi, nous lancerons une pétition et des mobilisations pour empêcher le projet de loi sur l’immigration qui sera proposé début 2018, promesse d’une menace réelle sur le droit d’asile. Si la pétition atteint plus de 500 000 signatures, notre demande sera étudiée à l’Assemblée nationale. Si vous souhaitez recevoir la pétition, nous vous invitons à nous rejoindre.